Rénovation Énergétique Bientôt La Fin Des Offres À 1 €

Publié le 11/02/2021

LEs offres coup de pouce isolation et coup de pouce chauffage à 1 € pourraient prendre fin le 30 juin prochain. La mesure figure dans un projet de décret sur les certificats d'économie d'énergie actuellement mis en consultation

Le décret et l'arrêté actuellement en consultation sont a priori très éloignés de la vie quotidienne et des préoccupations des consommateurs. Ils concernent en effet les obligations à venir des énergéticiens en matière de certificats d'économie d'énergie (CEE).

Mais étant donné que les industriels de l'énergie et les distributeurs de carburants remplissent une grande partie de leurs obligations en finançant les offres à 1 €, les ménages sont les premiers intéressés.

Arnaques et augmentations des tarifs : compte tenu des multiples arnaques dénoncées pas Que Choisir à propose de ces offres, il n'y a pas de regrets à avoir. Qu'il s'agisse de l'isolation des combles ou de l'isolation des murs par l'extérieur, les chantiers bâclés sont légion, privant les ménages des économies d'énergie attendues. Quant au remplacement des chaudières fioul pour 1 €, il a fait exploser les prix des équipements de chauffage.

Seront en revanche maintenus certaines aides coup de pouce, que ce soit pour le passage de son chauffage aux renouvelables, bois ou solaire, ou encore à une pompe à chaleur hors air/air, ou pour la rénovation globale.

Un marché loin d'être assaini :

Des changements plutôt pertinents sur le principe, mais rien ne dit qu'ils vont exclure les réseaux et les entreprises sans scrupules qui gagnent des fortunes aux dépens des ménages grâce aux opérations financées par les certificats d'économie d'énergie.

Le systèmes est d'autant plus contestable qu'il est en réalité financé à 100 % par les consommateurs à travers leurs factures d'énergie et leurs achats de carburants, de propane, de fioul.

Réaffecter les quelques 4 mlilliards d'euros par an des CEE à la rénovation globale, mais effectuée sur des bases transparentes et des contrôles au cas par cas serait plus efficace en matière d'économies d'énergie, mais ce n'est pas prévu.

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous